Mes techniques et approches

La psychologie clinique

La psychologie clinique est un courant de la psychologie (sciences humaines) qui étudie les processus psychiques.

Elle appréhende la personne dans sa globalité en prenant en compte sa demande, ses symptômes, son vécu, ses évènements de vie, etc.

Le but est d’accompagner le patient dans son cheminement personnel, de lui permettre de mieux saisir les sources de son trouble psychique et aller vers un mieux-être.

Elle se base donc sur la rencontre entre deux personnes au sein de ce que l’on nomme un entretien clinique.

L’orientation psychodynamique

L’orientation psychodynamique permet l’introspection et la résolution des conflits intra-psychiques inconscients (symptômes, blocages, difficultés de vie, traumatismes, etc.).

Fortement influencée par la psychanalyse, elle vise une prise de conscience du fonctionnement inconscient notamment à travers l’interprétation des symptômes percus comme étant des tentatives de résolution des conflits internes.

C’est une approche qui est centrée sur la personne et ses ressources. Elle permet au patient de faire le lien entre son vécu actuel et son histoire de vie en questionnant son passé.

La thérapie Brève

La thérapie brève se base sur les ressources de changement du patient en se focalisant sur les solutions et la manière dont le problème va être résolu et non sur les causes de la problématique.

Le but est le soulagement de la souffrance psychique du patient.

Elle est dite « brève » en opposition aux thérapies longues basées sur l’introspection comme la psychanalyse.

On y retrouve plusieurs techniques comme notamment l’hypnose, l’EMDR et la PNL.

L’hypnose

L’hypnose thérapeutique est un outil permettant d’atteindre ce que nous appelons un état modifié de conscience.

Cet état modifié de conscience est un état naturel et spontané que nous connaissons tous même si nous n’en  avons pas forcément conscience (Lorsque nous sommes complètement pris par un livre ou un film et que nous nous évadons, lorsque nous sommes dans nos pensées pendant que nous conduisons, lorsque nous écoutons intensément de la musique, etc.). 

Nous sommes conscients, éveillés, et en même temps un peu ailleurs, dans notre bulle intérieure.  Nous percevons alors les choses différemment. 

Lorsque nous vivons un état d’hypnose avec un praticien, nous reproduisons cet état de conscience de façon volontaire et avec un objectif personnel : Atteindre un état de détente, trouver une solution, se découvrir,  etc.

Nous avons tous notre propre manière de rentrer en état d’hypnose, que ce soit avec des suggestions directes ou moins directes, avec un accompagnant ou par soi-même grâce à l’autohypnose.

L’hypnose thérapeutique ou encore l’hypnothérapie est une utilisation de l’hypnose dans l’accompagnement avec un but thérapeutique.

L’hypnose est en effet un outil puissant permettant de faire émerger de nouvelles possibilités, de mettre en exergue nos ressources inconscientes, être auteur et acteur de nos propres changements et réussites. 

Ses applications sont multiples et dans des domaines variés:  la santé (Gestion de la douleur, etc.), la psychologie (gestion du stress, résolution de problèmes, dépendance, etc.), le développement personnel, le sport, etc. 

Cet outil s’allie parfaitement aux diverses orientations cliniques dans un but thérapeutique. Il est d’autant plus  efficace lorsqu’il est associée à d’autres interventions psychologiques.

La PNL

La Programmation Neuro-Linguistique est une discipline assez récente puisqu’elle date des années 70. 

Petit retour en arrière. Nous sommes alors en Amérique. John Gringer, linguiste et psychologue, et Richard Bandler, mathématicien, cybernéticien et psychothérapeute, décident de s’intéresser, non pas au « pourquoi », c’est-à-dire aux causes d’une problématique mais aux comment, c’est-à-dire aux  solutions qui fonctionnent.

Ils vont observer le travail des thérapeutes ayant des résultats efficients comme Virginia Satir, Fritz Perls, Milton Erikson, afin de les modéliser, simplifier leur pratique et en tirer des techniques efficaces. Ils s’inspirent ainsi de la linguistique, des sciences cognitives, d’erikson, les thérapies brèves, etc. 

La pnl est  utilisée dans un ensemble de domaine comme celui de la santé,  la communication, le management, le coaching,  le développement personnel et surtout comme dans mon cas, comme approche thérapeutique. 

L’intérêt de cette approche est qu’elle est intégrative. Elle est d’ailleurs souvent utilisée avec d’autres approches comme les  thérapies brèves et l’hypnose.

Elle offre une boîte à  outils efficace, simple et permet une meilleure compréhension de soi, des autres, de nos stratégies de réussite, etc. Elle offre des protocoles permettant des changements sur des temps parfois assez courts. 

Elle se centre sur les ressources des personnes et leurs capacités d’autonomisation.

La PNL permet d’acquérir plus de flexibilité dans la manière dont nous nous représentons l’expérience, d’enrichir et étendre nos compétences. Elle propose des méthodes afin de nous permettre d’élargir notre carte du monde et disposer de plus d’options et possibilités.

L’EMDR

EMDR signifie « Eye Movement Desensitization and Reprocessing ».

C’est une technique mise au point par Shapiro à partir de la fin des années 80.  

Cette approche se base sur le fait que les informations problématiques reviennent de manière récurrente à la mémoire de la personne car elles ont été mal intégrées et traitées par le cerveau. Cela explique ainsi les conséquences traumatiques lors d’un évènement difficile.

Il s’agit alors de retraiter l’information dysfonctionnelle en stimulant de façon alternée les deux hémisphères cérébraux grâce à des stimulations sensorielles comme des mouvements oculaires bilatéraux. 

Ces mouvements permettent de réactiver le système de traitement de l’information du cerveau, d’intégrer l’information de manière neuro-émotionnelle et ainsi de débloquer l’information traumatique.

La personne se reconnecte à l’événement traumatique tout en restant dans un état de bien-être ce qui permet de dissocier progressivement l’événement du ressenti émotionnel négatif.

Cette technique est conseillée en cas de traumatismes psychologiques, plus particulièrement lors de la prise en charge des états de trouble post-traumatique.